J’ai choisi le succès, l’échec m’a rattrapée… [J’ai lu]

Selon le dictionnaire Larousse (en ligne) , l’échec se définit comme étant un résultat négatif d’une tentative, d’une entreprise, un manque de réussite ; une défaite, l’insuccès, le revers. Exemple : subir un échec. Un mot qui bien souvent s’accompagne d’un autre :  désillusion – le sentiment de quelqu’un qui constate que la réalité est différente de celle qui était imaginée ; désenchantement, déception, mécompte.

Tout est parti d’un fait anodin. Je lisais ce livre dans lequel, il était demandé au lecteur de dresser la liste de ses plus gros échecs et d’en noter les conséquences. J’ai alors pouffé de rire repensant à cet échec essuyé en cuisine, une fois dernière. Il était question de faire cuire du riz blanc sur une gazinière avec laquelle je faisais connaissance pour la première fois. (suite…)



14 fautes d’anglais qui trahissent les francophones

Les anglophones sont polis. Du moins, c’est ce qu’on a pu remarquer. Et pourtant, il y a ces fautes écrites ou parlées qui les font enrager. Mais ils ont souvent du mal à nous le dire, préférant se résoudre à comprendre le sens premier de nos propos plutôt que de nous corriger à chaque mauvais pas.

Pour les besoins de l’article, un kenyan, un japonais-brésilien et un américain se sont prêtés au jeu : énumérer ces erreurs classiques que font les natifs francophones quand ils parlent l’anglais. Je  me permets de vous retranscrire leurs réponses en anglais pour éviter de les dénaturer. (suite…)



Les Générations : de A-Z

Mes chers compatriotes,  je vous ai ici réunis , pour vous parler de la victoire de M. Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle française. Digression. Nous ne sommes cependant pas loin du sujet.

Rappel des faits : il fut un temps, je m’en souviens, où les jeunes générations regardaient avec admiration les plus âgées. Il n’était pas question de battre le fer ensemble ni même de s’asseoir à la même table, il était question de contemplation et d’admiration. (suite…)



Réussir ses prises de parole en public : trucs & astuces.

Il y a de cela quelques mois, j’avais la lourde tâche de m’exprimer devant un public qui comptait près de 150 personnes. Je m’étais préparée du mieux que possible, je connaissais ma présentation par cœur, tel les « lyrics » d’un morceau de rap cher à mon cœur. Ma présentation, je la récitais à qui voulait l’entendre dans mon cercle de travail et m’extasiais devant cette opportunité. Le jour arriva enfin, c’était à mon tour de monter au pupitre quand l’organisateur de l’événement vint me souffler à l’oreille :

– euh Danielle, ta présentation tu la feras en anglais s’il te plait. La majorité du public ne parle pas le français.

Je revis encore, souvent cette scène, sans oublier le clin d’œil de ma supérieure en signe d’encouragement comme pour dire, il va te falloir improviser mais je sais que tu vas t’en sortir. J’avale ma salive, elle a un goût amer et je revois ces heures de préparation en boucle – en français – malheureusement.

(suite…)



Quand le fer croise l’acier

Jusqu’à très peu de temps, je trouvais ridicule l’idée de partager ses expériences les plus douloureuses avec les autres. J’y voyais en certains cas, une faiblesse; surtout quand il est facile, de prévoir à l’avance, lire sur le visage des autres le mot « pitié »- mot auquel, votre image serait longtemps associée.

J’ai cependant appris, que le silence est une arme tout aussi dangereuse qu’une plume qui se couche ou des mots prononcés à la volée, qu’on ne peut rattraper. Nos histoires aussi personnelles soient-elles, sont parfois le déclic que d’autres attendent depuis si longtemps, pour enfin bouger. J’ai aperçu ce petit garçon, que je ne pouvais sauver du regard des yeux et je me suis rappelée de la chance que j’avais, moi, de pouvoir encore écrire. (suite…)



Qu’avez-vous osé d’extra-ordinaire en 2016 ?

La vie ne tient qu’à un fil, tout comme la peur et le courage se partagent le même fil !

Notre objectif en sortant de chez nous, ce dimanche matin, était de faire une balade dans les belles rues de la ville, pour ensuite rejoindre notre domicile, m’étais-je dis… Mais, c’était mal connaître ce groupe de Kényans, qui m’a adopté – après une heure de route et une autre à vadrouiller, nous nous retrouvions à escalader une montagne.

Était-ce prévu ? Non ! Est-ce une activité que j’aurais pensé faire un jour , de moi-même ? Non ayi -pourquoi même ? Étions-nous équipés pour ? Non et Non, nous avons loué tout le matériel sur place ! Et pourtant ce fut un moment si crispant qu’il en est devenu magique ! Nous avons osé, sur un coup de tête ! (suite…)



Mon top 5 – Lecture 2016

L’année tire à sa fin et j’aimerais profiter de cette plateforme pour partager avec vous ces quelques livres qui ont rythmés mon année.  À vous de faire pareil, en me listant au moins 5 livres, de votre bibliothèque que vous recommanderiez volontiers à lire et à offrir.

1 – Angela Merkel: The Chancellor and Her World (Stefan Kornelius) : une année autobiographique j’ai bien envie de dire ; j’ai passé en revue les livres autobiographiques de personnages politiques qui me fascinent depuis si longtemps. Celui-ci est un must have, si bien écrit et pensé différemment, des autobiographies que j’ai l’habitude de lire. Un extrait :

« this is the secret od her power : Angela Merkel will only get involded in an argument if she knows that she will win in the end. Those who undermine the state… In the end there is no chain of dictatorship, no fetter of oppression that can withstand the strength of freedom. That’s my firm belief, and it will continue to guide me. »

source google images

(suite…)



En décembre, ils doivent tous être heureux…

Chaque année, à l’approche des fêtes, il est de coutume de voir mon fil d’actualité facebook, grouiller de messages, d’appels à poser des actes de charité en faveur des plus démunis et des orphelins. Certains « tapent l’oeil » sur ces posts, d’autres par contre se laissent prendre par la main ou par le cœur et finissent par faire des dons. Pour avoir longtemps analysé ces cris de cœur, je peux clairement vous dire « qu’on abuse de vous », qu’on vous fait passer le mauvais message et voici pourquoi : (suite…)



10 astuces pour améliorer votre productivité

Enfant, à la question de savoir ce que j’aimerais faire en grandissant, je m’empressais de répondre : je veux être une busy woman (surtout ne riez pas- les rêves d’enfant deviennent très vite réalité) Je ne croyais pas si bien dire ; Aujourd’hui j’ai grandi et j’ai compris que la contrainte majeure des personnes « busy » est la notion du temps – la gestion du temps. Une problématique constamment d’actualité.

ted

J’ai récemment visionné la session 1 du TED Women2016 qui traitait également du sujet à travers le thème « it is about time « . L’une des conférencières disait entre autres :   » Nous track-ons notre argent mais nous ne track-ons pas notre temps – ce qui peut être dangereux » . (suite…)



Quand est-ce le début de l’année chez vous ?

J’échangeais récemment avec des amies sur la notion de « renouveau ». Une envie, une inspiration au changement ? Un esprit et une attitude nouvelle qui nous donne souvent des ailes quand bien même les conditions météo semblent mauvaises – peu nous importe, nous sommes déjà sur notre petit nuage, prêts à toucher le ciel . Le monde peut bien s’en plaindre, nous ressentons juste que c’est le bon moment, il faut  le faire !

Un soir d’août 2014, j’étais dans ma chambre, un post-it et un feutre en main. Exaspérée par énormément de choses, j’écrivais sur ce bout de papier  » je mettrai tout en oeuvre pour que l’année 2015 soit différente de celle en cours (2014 )- Il est temps de faire bouger les choses. ». Je le collais à l’arrière de la porte de ma chambre, histoire de relire le message chaque matin en partant. En septembre déjà, les choses commençaient à bouger – mais pas comme je l’espérais. Les uns à la suite des autres, je voyais les membres de ma famille séjourner de longs moments à l’hôpital. (suite…)