Oh godmother ! Oh godmother ! Oh godmother !

Article : Oh godmother ! Oh godmother ! Oh godmother !
24/01/2019

Oh godmother ! Oh godmother ! Oh godmother !

C’est officiel. Je suis pour la troisième fois « marraine » (godmother) d’un petit ange.

La première fois, j’ai trouvé cela amusant. La deuxième fois, j’étais émue que le choix se soit porté sur ma petite personne. Pour cette troisième fois, j’essaie de cerner au mieux les responsabilités qui m’incombent.

Au cours de la cérémonie religieuse dernière, le célébrant m’a demandé comment je comptais jouer mon rôle de marraine à distance.J’ai répondu que « je porterai ma filleule en prière, que je m’impliquerai au mieux dans son éducation et qu’on resterait en contact via les nombreux moyens de communication … » Étaient-ce des paroles en l’air ? Lui ai-je juste dis ce qu’il voulait entendre ? Ce qu’il convenait de dire à l’occasion…

Nombreux sont ceux qui, une fois la cérémonie de baptême religieux terminée, n’ont plus de contact de leurs parrains ou marraines. Par manque de temps ? D’implication ? De compréhension du rôle ? (Faites un point sur votre situation en temps que baptisé ou parrain, et informez-moi en commentaires.)

  • Comment jouer pleinement son rôle de marraine ?

Vous attendiez une réponse à la question ? Et bien je ne l’ai pas ! Cela parait pourtant très simple, quand on vous explique que votre rôle consiste à accompagner spirituellement un enfant. Lui apprendre à prier, à fréquenter l’église, aider les parents dans cette tâche au quotidien … Concrètement comment faites-vous ? Pourquoi dites-vous spontanément oui, si vous n’avez aucune idée de comment procéder ? Qu’est-ce qui vous motive ?

Je vais être honnête avec vous, quand il m’arrive de paresser dans la prière je me dis intérieurement : « GOD, voici quelqu’un qui n’arrive même pas à prier pour sa propre personne, tu lui en confies d’autres ? Tu comptes sur quoi-même ? »

Et pourtant, il vous faut apprendre ! Apprendre sans forcément changer vos habitudes (ou si un peu quand même), mais surtout intégrer, prendre conscience du fait que vous êtes désormais responsable d’une personne autre que vous… Faire votre maximum pour garder cette bougie qui lui a été confiée, symbole d’engagement chrétien, allumée …

  • Champ d’action de la marraine ?

Il se pose souvent la question du champ d’action du parrain ou de la marraine. Cette personne doit-elle se cantonner dans sa position de « guide spirituel » ou également s’impliquer dans l’éducation de façon générale (vie scolaire, divertissement…) de cet enfant ?   Je vous conseille de vous en référer aux parents (aucun parent n’aime qu’on lui explique comment éduquer son enfant, soyons clairs à ce sujet). Tâchez de communiquer avec les parents, afin d’harmoniser vos actions, du moins jusqu’à ce que l’enfant ait atteint l’âge adulte.

——————————————————–

À

Marie-Lyne, Marie-Danielle & Marie Danielle

S’il s’avère que dans quelques années,  je ne suis pas très présente ou que je joue très mal mon rôle de marraine, sachez qu’un jour j’ai essayé. Essayer ne veut pas forcément dire réussir. Sachez qu’en disant « oui » à vos parents, j’apprenais à avoir le sens des responsabilités. Retenez surtout que j’ai appris à vous aimer et que je continue d’apprendre à prier ; Le royaume des cieux appartient aux cœurs joyeux, à ceux des tous petits. Me rapprocher de vous, m’aura permis de m’en approcher un tout petit peu. Merci.

À

Marie-Lyne, Marie-Danielle & Marie Danielle

Si dans quelques années, vous me trouvez parfaite dans ce rôle de marraine, sachez qu’un jour j’ai décidé d’essayer. Essayer m’aura peut-être réussi. Sachez qu’en disant « oui » à vos parents, j’ai peut-être pris à cœur mon devoir envers vous. Retenez surtout que j’ai appris à vous aimer et que je continue d’apprendre à prier ; Le royaume de cieux appartient aux cœurs joyeux, à ceux des tous petits. Me rapprocher de vous, m’aura permis de m’en approcher un tout petit peu. Merci.

Danielle.

 

Partagez

Commentaires