À toi, fils de Koné

Article : À toi, fils de Koné
Étiquettes
19/03/2015

À toi, fils de Koné

À toi, homme noir au pays des Blancs ;
Je te dédicacerais bien les premières pages d’un roman imaginaire, mais il me faudrait déjà lui trouver un titre imaginaire – c’est quand même beaucoup demander à mon imagination ;
Un roman-tu penses-non ? Tu me crois plus originale – je le sais ;
Tu m’as toujours dit : « Tu as une âme d’artiste, il faut que tu voyages » et mon cœur a suivi à la lettre ;
T’ai-je raconté ce que j’ai vu ? Les mots se baladant dans la nature et les chiffres s’affrontant dans les calculs

Encore mon esprit qui s’était envolé à mon insu ;
De là où je suis, j’observe et chaque jour, je voyage un peu plus, en moi ;
Tu avais exigé: « Ne néglige pas ton écriture ! »
Aujourd’hui, j’ai eu envie de t’écrire pour te dire ceci : les Hommes n’ont pas vraiment changé, quoique si, un tout petit peu – leur cœur s’est encore endurci ;
Le monde est en chute libre comme on nous l’a enseigné en cours de sciences physiques – je ne me rappelle plus exactement de la théorie – mais pour le moment ça marche, à la vitesse V ;
Certains craignent que ce ne soit déjà l’apocalypse –D’autres s’explosent, pressés de rejoindre le paradis ;
Dans mes moments d’incertitude, je fixe attentivement les étoiles – comme pour dire, à ceux qui ne sont plus « allez-y lisez dans mes yeux ce qui se passe sous les cieux, rattrapez-vous à travers mon regard » ;
Et je me surprends, souvent, à leur demander « Are we gonna make it ?»
Hier, j’ai vu une image sur laquelle il était écrit : « TAG SOMEONE WHO INSPIRES YOU »
J’ai tout de suite « freeze » comme un glaçon, j’avais beau cherché dans ma tête, aucune tête d’affiche – des modèles « oui » mais des sources d’inspiration? Me, myself and I ? Où serait-ce trop arrogant ?
Je me suis alors posé la question suivante – D., si tu écrivais un roman imaginaire, avec un titre imaginaire, dans un monde imaginaire, quel nom figurerait en page dédicace de l’ouvrage ?
Mes neurones ont tout de suite voté à l’unanimité pour ton nom, homme noir au pays des Blancs.

sk2

Partagez

Commentaires

larissakouassi
Répondre

Beau texte ! Au passage, salut à toi, muse (ou devrais-je dire pygmalion?) de Manda ;)

mandanye
Répondre

Merci Larissa ! J'attends impatiemment ton article de demain ^^