Tag : vie

Reflet, l’histoire d’un cycle de la vie

Huit heures de chirurgie et deux jours de convalescence, mais ce dont je me souviens encore après tout ce temps, c’est bien de l’étreinte de ma mère, celle qui me sortit de mon profond sommeil. Du bac à sable où je jouais la veille, à ce lit d’hôpital, ma vue quasi obscure et ce gros « sparadrap » orange : nul besoin de me dire, je pouvais l’imaginer, ma vie avait changé en l’espace d’une journée. Dehors, mon père, au volant de la voiture, faisait inhabituellement passer sa tête à travers la fenêtre, ses joues perlaient de larmes.

Ma mère me serrait dans ses bras à chaque fois que le médecin passait le pas de la porte comme pour me protéger de ce qu’il allait dire ; les autres fois, elle essayait juste de se faire un transfert de douleur ; l’affliction provoquant des cris insoutenables. Mon père lui, faisait les cent pas dans les couloirs de l’hôpital, pour cacher sa peine, souvent. Deux mois plus tard, il était temps de retirer ce bandage et d’affronter la triste réalité : je fais partie de cette rare catégorie d’enfants nés avec une maladie congénitale qui malheureusement ne se déclenche que bien plus tard après la naissance. À quatre (4) ans, j’ai dû apprendre à me passer de la fonction motrice de mon œil gauche – tout ou presque était à refaire, il nous a fallu réapprendre à vivre.

 << Le monde n’a pas besoin de savoir ce qui se passe chez vous au quotidien ! Ouvrez les portes et donnez le meilleur de vous-mêmes. >>

(suite…)



Quand le fer croise l’acier

Jusqu’à très peu de temps, je trouvais ridicule l’idée de partager ses expériences les plus douloureuses avec les autres. J’y voyais en certains cas, une faiblesse; surtout quand il est facile, de prévoir à l’avance, lire sur le visage des autres le mot « pitié »- mot auquel, votre image serait longtemps associée.

J’ai cependant appris, que le silence est une arme tout aussi dangereuse qu’une plume qui se couche ou des mots prononcés à la volée, qu’on ne peut rattraper. Nos histoires aussi personnelles soient-elles, sont parfois le déclic que d’autres attendent depuis si longtemps, pour enfin bouger. J’ai aperçu ce petit garçon, que je ne pouvais sauver du regard des yeux et je me suis rappelée de la chance que j’avais, moi, de pouvoir encore écrire. (suite…)



SOYEZ ZEN

Aujourd’hui j’ai un message pour vous, un message de la plus haute importance : SOYEZ ZEN !

Des problèmes vous en aurez tous les jours, les moments de joie vous ne les saisirez pas tous !

Alors pourquoi vous attarder à prendre les choses trop à cœur ? Surtout lorsque votre cœur, lui, n’y tient pas vraiment ?

Prenez le temps de respirer, d’être plus attentif à la vie, de faire les choses que vous aimez, avec les personnes qui vous sont chères ou pas !

Prenez le temps d’apprécier la vie et de rendre grâce pour ce que vous avez, en attendant ce que vous espérez; (suite…)



Talents d’ici ou d’ailleurs

Certaines conceptions africaines voudraient que réussir dans la vie, en terme d’assise financière ou d’accomplissement, soit d’être assis à longueur de journée derrière un bureau, une tonne de papier devant soi, à récolter le fruit des ses longues années d’études passées sur les bancs. Outre cette image, toute autre initiative ou tentative d’activité personnelle, étant parfois considéré comme un échec ou un raté.

Aujourd’hui, force est de constater, que la jeunesse se démarque de plus en plus par sa créativité, son unicité et sa rage de réussir dans tout. Cette jeunesse africaine a décidé de réécrire l’histoire à sa manière et de briser certaines règles, certaines appréhensions fausses ou non fondées. Elle n’a plus peur d’entreprendre ou de poursuivre sa passion, ses rêves à travers ce que certains qualifieraient de « sots métiers » ou de « métiers qui ne nourrie pas son homme ». Elle a décidé de braver ses peurs et d’affronter l’inconnu, pour enfin vivre sa passion. Parce que l’un ne devrait pas empêcher l’autre d’exister, j’aimerai aujourd’hui vous présenter, ces trois exemples, parmi tant d’autres… (suite…)