Ces jours derniers, j’ai vraiment eu du mal à écrire une phrase et pourtant ce ne sont ni les mots, ni l’inspiration qui manquaient. Peut-être bien le temps ? Mais là encore, fallacieuse excuse. Une esquisse de mon cerveau permettrait d’entrevoir comme une grosse boîte à idées – un genre de boules de loto en perpétuels mouvements qui attendent chacune, la probabilité d’être tirées au sort – et cela ne s’arrête jamais (on consulte pour ça ?) . Je ne sais pas à quoi carbure le vôtre de cerveau, mais le mien doit probablement être en permanence sponsorisé par Red Bull  (enfin digression) (suite…)